www.cochet-therapeute.com - Olivier Cochet - cabinet de thérapie et coaching scolaire dédié aux enfants/adolescents - articament©

                                                                                                             

                                          Problèmes de peau : acné, eczéma etc.
 

Définitions, hypnose et explications

 

L'eczéma est un terme médical désignant un syndrome pouvant correspondre à plusieurs maladies de la peau (à bien différencier de l’eczéma dit «atopique », propre au nourrisson, qui est une pathologie allergique touchant la peau et évoluant par poussée). Il se reconnait généralement par ses plaques rouges sur la peau.

 

L'acné, quant à elle, est une maladie chronique qui survient à l’adolescence (même si, dans certains, cas, il peut perdurer durant l’âge adulte (1)). En termes scientifiques, on dira qu’elle est liée à "l’hypersécrétion de sébum et à des anomalies de la kératinisation qui aboutit à l'obstruction du canal excréteur du follicule pilo-sébacé et à la formation de comédons". En français, ça veut dire quoi ? La peau excrète naturellement – ainsi que pendant l’effort – une substance qui la protège et la rend plus souple et malléable. Cette excrétion  bouche parfois ces petits trous qu’on a dans la peau, ces fameux petits trous où naissent nos poils. Devenus prisonniers, ces trous font alors de la résistance pour déboucher ce qui a été fermé… Cela va créer les boutons.

 

Cette explication peut être très importante en visualisation. Le moral, l’imaginaire, votre humeur… et l’envie de trouver des solutions pourront vous amener à trouver des idées pour « percer » ces barricades de l’épiderme (pour vous en convaincre, cliquez ici !)

 

L’hypnose, du reste, utilise souvent ce type de procédés pour aider le patient à retrouver une peau claire. (2) Le document ci-dessous en est un parfait exemple (à écouter lorsque l'on est déjà parfaitement détendu).

 
 

L'acné peut principalement toucher les adolescents et cesse généralement à la fin de cette période. En l'état actuel des connaissances, il n'y a aucune certitude sur les causes premières de l'acné  (raisons génétiques, hormonales, stress, hygiène, tabac, environnement, alimentation et la qualité de vie, à des degrés divers, peuvent rentrer en ligne de compte suivant la personnalité de l’individu). Il serait donc mensonger de réduire ces problèmes de peau à un phénomène purement physiologique, mais vous faire croire que ces soucis seraient uniquement psychosomatiques le serait tout autant. La réalité, on s’en doute, est plus complexe. Aussi, avant de trouver de l’aide, du soutien et des solutions concrètes dans cet articament, je vous encourage à bien vérifier d’abord toutes les raisons éventuellement physiologiques sur lesquelles vous pouvez également travailler.

 

Pour ce qui relève du psychologique, on annonce souvent, face aux poussées d’acné :

  • Le stress qui, sans en être forcément à l’origine, reste un facteur aggravant.

  • Le manque de confiance (voir l’articament « Manque de confiance »). Brasser des mauvaises pensées crée en vous le cortisol, cette fameuse hormone spécialement connue pour baisser, entre autres, votre système immunitaire.

 

Ne dit-on pas, d’ailleurs, qu’on est « mal dans sa peau » ? Expression intéressante présupposant que notre mal-être intérieur reflète le mal extérieur, avec cette peau boutonneuse qui ne ferait qu’extérioriser nos peurs et nos angoisses.

 

Est-ce si simple ? Est-ce le fait d’être mal dans sa peau qui donne des boutons ou le fait d’avoir des boutons qui renforce notre mal ? Dur à dire. Pour casser, en tous les cas, ce cercle vicieux, il conviendra de réfléchir à nos vieux mécanismes qui nous poussent à entretenir et alimenter plus ou moins consciemment nos fichus problèmes de peau.

 

Contes et explications littéraires

 

Un conte, mieux que n’importe quel autre, illustre à merveille les rapports ambigus que l’on tisse malgré nous avec notre eczéma/acné.

 

Le secret du plaisir

"Un homme atteint d’un eczéma tenace alla voir un dermatologue réputé, qui l’examina et lui dit :

- Je vois ce que c’est. Et je vais vous enlever ça. Tenez, vous allez passer cette pommade deux fois par jour et vous serez bientôt guéri.

- C’est sûr ?

- Oui, oui, c’est sûr. Dans une semaine, votre eczéma aura disparu.

 

Le patient prit l’ordonnance, la plia, la glissa dans sa poche. En se retirant, il paraissait mécontent, si bien que le spécialiste lui demanda :

 

- Il y a quelque chose qui ne va pas ?

- Non, dit l’homme, tout va bien.

- Mais si, dites-moi, je vois bien qu’il y a quelque chose qui ne va pas !

- C’est que, dit le patient, où trouverai-je maintenant le plaisir que je prends à me gratter ?"

 

(extrait de "Le cercle des menteurs, volume 2, Jean-Claude Carrière)

 

On le voit, la résolution d’un conflit amène parfois de drôles de mécanismes. Dans le conte, notre homme qui n’aura plus de boutons reste malheureux. Son bouton, qui était sa soupape lui permettant de râler, était le justificatif plus ou moins avouable qui l’autorisait à extérioriser sa colère ! Que faire de cette colère quand on n’a plus rien à justifier ?

Ce conte n’est pas sans rappeler une de mes dernières patientes qui, aidée par son homéopathe, était venue me voir à sa dernière séance pour m’engueuler alors qu’elle venait de retrouver une peau tout ce qui a de plus présentable.

 

- J’ai les boules, me disait-elle, en me fusillant du regard !

- Mais pourquoi donc ? lui fis-je, réellement surpris.

- Avant, avec mes boutons, je pouvais me planquer et justifier ma timidité pour ne pas parler… maintenant que je suis guérie, tout le monde vient me voir et m’oblige à me découvrir, c’est horrible !

 

A l’instar de ces anciens « gros » ayant perdu beaucoup de poids mais se sentant toujours gros à l’intérieur, ma patiente comprit ce jour-là que son acné était le moyen que son corps lui avait donné pour se cacher.

 

Et toi, si tu souffres de problèmes de peau, t’es-tu demandé ce que ce problème t’apportait pour que tu ne parviennes pas encore à t’en défaire ?

 

Le décodage biologique raconte que la peau est tout ce qui nous relie aux autres (3) : es-tu, par exemple, trop prisonnier du regard des autres ? Tu veux être aimé mais aimes-tu ? Tu voudrais recevoir mais donnes-tu ? Te poser ces questions n’a pas pour but de te culpabiliser, bien au contraire. Elles sont là pour te faire comprendre que ton acné n’est pas ton ennemie. Elle est juste une alliée maladroite qui cherche à te protéger. Donne-toi les moyens de ne plus avoir besoin de cette protection… et l’acné devrait (au moins en partie) disparaître.

 

Mais comment (re)travailler ce rapport aux autres ? Cette vidéo, avec beaucoup de tact, montre un bel exemple prouvant que l’on peut être une belle personne… avec de l’acné. (cette jeune femme boutonneuse, n’est-elle pas adorable ?)

 

Une vidéo poignante

Elle montre surtout que l’acné s’oublie en fonction de la manière dont on la vit. Je sais très bien que cette phrase est plus facile à écrire qu’à vivre (en tant qu’ancien acnéique, je sais vraiment la souffrance que l’on subit lorsque notre enveloppe de chair nous dégoûte). Elle reste néanmoins vraie. Cette protection que vous procure l’acné/l’eczéma, si elle vous empêche pour le moment d’avoir la peau que vous aimeriez tant avoir, vous permettra peut-être de sortir plus vite tous les talents qui sont en vous et que vous n’exploitiez pas encore.

 

A l’image de ma patiente timide (que l’acné protégeait des autres et qui a su ensuite vaincre sa timidité pour réaliser ses talents d’oratrice), vous avez devant vous une formidable promesse. Une promesse qui vise à construire la belle personne que vous êtes déjà mais que vous serez complètement demain. Une personne qui ne sera pas seulement belle de peau… mais aussi belle de tous ces nouveaux changements que vous aurez fait fructifier durant cette période. C’est une étape difficile mais absolument nécessaire. Travaillez bien toutes les causes physiologiques de votre problème. Travaillez également votre confiance, votre gestion du stress et toutes ces interrogations. Entourez-vous d’un environnement sain avec des personnes bienveillantes. Viendra un temps où vos anciennes peurs s'évanouiront.

 

Voilà.  N'oubliez pas que cet articament est un outil, cette prescription artistique ne saurait remplacer une prescription médicale ou psychologique. Son objectif est de vous accompagner et de vous aider à trouver le thérapeute qui vous convient.

 

Je vous souhaite bonne chance !

 

 

(1) http://www.beautylicieuse.com/2010/08/acne-chez-ladulte.html

(2) http://www.orgadia.com/hypnotherapeute-paris/hypnotherapie-temoignages/hypnotherapie-hypnose-eczema-psoriasis-maladie-peau-trouble-cutane-psychosomatique.htm

http://www.hypnose-agen.synergies-psy.com/maladie-de-peau-hypnose.htm

(3) http://peauaime.unblog.fr/2009/01/08/le-decodage-biologique-de-la-peau/